Menu

"Entre nous soit dit"

Entre nous soit dit est le titre d’une série d’entretiens au format d’une émission de radio
(52 minutes). Présentée par Fabrice Hadjadj, cette émission propose une discussion à bâtons rompus avec un invité de marque, généralement sur un thème ou une question précise. Il s’agit non seulement de revisiter les grandes questions de l’anthropologie par des voies de traverses, mais aussi de se laisser interroger par les signes des temps.
émissions
Rééquilibrer l'éthique - François-Xavier Putallaz
L'éthique est à la mode. C'est ce qui peut lui arriver de pire car alors elle n'est plus le déploiement original de la vitalité humaine mais un ensemble de règles, de normes dans l'air du temps. Les comités de bioéthique se multiplient, dont la mission principale semble être, sinon d'être des instigateurs, du moins des instillateurs faisant accepter par les populations des pratiques qui leur paraissaient hier intolérables. Certes, ces comités de bioéthiques empêchent, ralentissent, mais c'est peut-être malgré eux pour éviter le scandale, pour que ce qu'on appelle le progrès des biotechnologies (en fait la permissivité) s'étende peu à peu, qu'on le veuille ou non. Pour parler de l'éthique aujourd'hui et de son rééquilibrage nécessaire, nous avons avec nous François-Xavier Putallaz, professeur de métaphysique à Philanthropos et à l'université de Fribourg et membre du CIB, le Comité International de l'UNESCO.
Le politique existe-t-il encore ? - Henri Torrione
Qu'est-ce que le politique ? Et surtout existe-t-il encore ? D'un côté, il semble entièrement absorbé par les questions économiques : il s'agirait exclusivement de pourvoir à la croissance, d'inverser la courbe du chômage, d'élargir le commerce par des traités transatlantiques. De l'autre côté, émettre la moindre critique à l'égard de la mondialisation et du progrès technologique est immédiatement rejeté comme réactionnaire et anti-démocratique : mais la politique existe-t-elle encore si elle n'a plus de souveraineté et se voit entièrement soumise à la fatalité des innovations imposées par les multinationales ? Enfin, les récentes présidentielles en France ont donné lieu à un spectacle où les affaires, la com' et le culte de la personnalité, résidu monarchique recyclé dans le médiatique, l'ont largement emporté sur le vrai débat autour de la chose publique, à supposer que cette chose, la Res publica, existe encore. Pour penser la politique, son essence et sa subsistance, nous accueillons aujourd'hui Henri Torrione, professeur de philosophie du droit à l'université de Fribourg, auteur de nombreux articles et fin connaisseur d'Aristote et de Thomas d'Aquin.
Une rose et un balai, Michel Simonet
« Si tu continues comme ça, tu finiras ramasseur de poubelles » : c'était la menace que j'essayais durant mon adolescence lorsque je ramenais un bulletin scolaire généralement assorti de l'appréciation "peut mieux faire. Je n'ai pas fini balayeur, j'ai commencé !".  Nous recevons aujourd’hui Michel Simonet, marié et père de 7 enfants, balayeur dans la ville de Fribourg et auteur du recueil Une rose et un balai, best-seller dans toute la Suisse romande. Après un diplôme commercial et deux ans à l'école de la foi à Fribourg, il décide de devenir balayeur de rue, métier où il fait exception grâce à la rose fraîche attachée à son chariot d’ordures. "Balayeur de rue pour le développement intégral de l'homme", il nous livre son itinéraire et son témoignage sur son activité !
La Trinité au coeur du monde, avec frère Gilles Emery
Le premier Credo n'est pas dans le symbole des apôtres mais dans le symbole baptismal. Le Catéchisme de l'Eglise catholique le dit : puisque le Baptême est donné "au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit", les vérités de foi professées lors du Baptême sont articulées selon leur référence aux trois personnes de la Sainte Trinité. La vérité révélée de la Sainte Trinité a été dès les origines à la racine de la foi vivante de l'Eglise, principalement au moyen du baptême. Le mystère de la Trinité est aujourd'hui peu prêché mais il s'agit pourtant d'un mystère au coeur de notre foi. Pour nous en parler, nous accueillons aujourd'hui frère Gilles Emery, professeur ordinaire de théologie dogmatique à la faculté de théologie de Fribourg et auteur de plusieurs ouvrages célèbres sur le mystère de la Trinité.
Leure et malheur du transhumanisme - Olivier Rey
Il faut bien l'avouer, nous en avons maintenant notre claque de parler du transhumanisme. Nous préférerions parler de la culture des moules dans le bassin d'Arcachon. Si le transhumanisme nous intéresse encore, et s'il nous a jamais intéressé, c'est en tant que repoussoir, par le contraste qu'il produit et qui nous permet de revenir à des questions essentielles : qu'est-ce que la modernité, qu'est-ce que l'humain, qu'est-ce que la vie, en quoi consiste le vrai pouvoir, comment connait on le vivant? Pour en parler, nous recevons Olivier Rey, auteur de "Leure et malheur du transhumanisme".
La conversion écologique, avec Cyrille Frey
Dans son encyclique Laudato Si', le pape François écrit : "s'il est vrai que les déserts extérieurs se multiplient dans notre monde, parce que les déserts intérieurs sont devenus très grands, la crise écologique est un appel à une profonde conversion intérieure, qui implique de laisser jaillir toutes les conséquences de notre relation avec Jésus-Christ sur notre relation avec le monde qui nous entoure." Nous recevons Cyrille Frey, ornithologue, pour parler de cette crise extérieure, et de la conversion intérieure qu'elle implique.
Le mystère de l'Eglise - père de la Soujeole
« Le Christ annonçait le Royaume, et il en est sorti l’Eglise » (Alfred Lois en 1905) : il y aurait donc un écart entre ce qu’annonçait le Christ, l’Eglise telle que nous la connaissons aujourd’hui ou depuis plusieurs siècles. L’Evangile est pauvre, révolutionnaire, l’Eglise elle est riche et institutionnelle et lorsqu’on voit la Curie romaine on pourrait se demander le lien qu'il y a avec les pauvres apôtres qui suivaient le Christ à pieds sur les routes de la Galilée ou de la Judée. Alors pour s’interroger sur cette relation à l’Eglise, pour se demander si on peut aller vers le Christ sans passer par l’Eglise, nous avons avec nous le frère Benoit-Dominique de la Soujeole o.p., professeur à Philanthropos et l’un de ses pères fondateurs et de théologie dogmatique à l'université de Fribourg, auteur d'une belle et riche introduction au mystère de l'Eglise (aux éditions Parole et Silence).
L'esprit du grégorien (et son corps) - Damien Poisblaud
Dans la constitution de Vatican II, l'Eglise reconnaît dans le chant grégorien le chant propre de la liturgie romaine qui doit occuper la première place comme genre sacré. Qu’est-ce que le chant grégorien ? Comment se chante-t-il ? Y a-t-il une manière propre de chanter du grégorien, qui nous remet dans le mystère de l’Incarnation ? Damien Poisblaud est là pour nous éclairer : depuis plus de 35 ans il est consacré à la recherche du chant grégorien, il a déjà fait 8 disques dont 2 diapasons d’or et a créé un ensemble de 6 et 8 chanteurs professionnels passionnés par ce chant. Nous terminerons l’émission par l’écoute de Recordare (Les chantres du Thoronet).
Les mathématiques, "honneur de l'esprit humain" - Laurent Lafforgue et Dominique Lambert
Dans un livre publié par Jacques Maritain en 1945, Le règne de la quantité et les signes des temps, René Guénon écrit : «parmi les traits caractéristiques de la mentalité moderne se trouve la tendance à tout réduire au seul point de vue quantitatif(…).On pourrait presque définir notre époque comme étant essentiellement et avant tout le « règne de la quantité ». La perte du monde viendrait de sa mathématisation : au lieu de le considérer à partir de ses qualités sensibles, tel qu’il se donne dans notre expérience quotidienne, on ne le voit qu’à travers des équations… Mais en incriminant ainsi les mathématiques, ne risque-t-on pas de passer à côté des vraies causes du mal, et de négliger ainsi la discipline qui est « l’honneur de l’esprit humain » ? Nous recevons Laurent Lafforgue, mathématicien, médaille Fields, professeur à l’Institut des Hautes Etudes Scientifiques ainsi que Dominique Lambert, docteur en Philosophie et en Physique, membre de l’Académie Royale des Sciences de Belgique et du Conseil Pontifical des Sciences, professeur aux Universités N-D de la Paix et de Namur.
J.H. Newman : imaginaire et réalisme de la foi - avec Gregory Solari
Quelle est la place de l’imagination dans l’acte de foi ? L’acte de foi dans le christianisme a été pensé d’une manière originale et décalée en prenant en compte rôle de la culture et de l’imagination par John Henry Newman (XIXe siècle), prêtre anglican converti au catholicisme et auteur d’une oeuvre considérable, béatifié par Benoît XVI en 2010. Son originalité ne se borne pas à être un des plus grands théologiens des temps modernes, il est aussi musicien, romancier et il va exercer une influence décisive sur la culture anglaise. Pour parler de J.H. Newman, nous accueillons Gregory Solari, directeur des éditions Ad Solem, chargé d’enseignement à l’Institut Catholique de Paris. Il a déjà publié un livre sur Newman et Bergson (Le temps découvert), et il achève une thèse sur son oeuvre.